A quoi sert le brumisateur à ultrasons en hydroponie ?

Indispensable en hydroponie, le brumisateur à ultrasons est un appareil électrique doté de membranes de céramique vibrant à une fréquence constante de 1,65 MHz, ce qui équivaut à plus de 1 600 000 vibrations par seconde. Ainsi, lorsque l’eau entre en contact, la cellule du brumisateur est transformée en une brume composée de gouttelettes extrêmement fines, d’une taille inférieure à 5 microns, appelée brume sèche, une sorte de brouillard dense et blanc uniquement constitué de molécules d’eau. Etant sèche, elle ne ruisselle pas sur les feuilles, évitant ainsi toute moisissure.

Le brumisateur à ultrasons permet d’accroître le taux d’hygrométrie des espaces de culture en hydroponie, afin d’obtenir un développement optimal des jeunes plantes en pleine croissance. Celles-ci ont en effet besoin d’un taux d’humidité élevé, souvent difficile à recréer sans un matériel approprié. Il permet également de maintenir un taux d’hygrométrie constant, en fonction du stade d’évolution des plantes. En effet, l’humidité ambiante est relative et instable, variant en fonction de la température de la pièce, ce qui peut nuire au bon développement des plantations. Enfin, le brumisateur est également très utile pour simplement rafraichir des plantes souffrant de la chaleur ou bien pour recréer le climat spécifique des plantes tropicales.

Un équipement complet comprend le brumisateur à ultrasons en hydroponie. Il comprend aussi une bouée, laquelle permet de le maintenir au-dessus de l’eau et un capot antisplah, très utile pour optimiser la diffusion de la brume tout en minimisant les éclaboussures dues aux ultrasons. Il faut par ailleurs prêter une attention extrême à la sécurité d’une telle installation, en raison de la présence à la fois d’eau et d’électricité.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *