À quoi sert un contrôleur de ventilation en hydroponie ?

Le principe même de la culture indoor est de parvenir à recréer les conditions naturelles pour la pousse et la floraison des plantes en intérieur. Cela passe donc par plusieurs facteurs déterminants, dont une gestion optimale des éléments naturels : eau, lumière, air. Les contrôleurs de ventilation jouent ici un rôle capital. Explications avec Hydrozone.

Le contrôle du climat : un critère essentiel

En extérieur, les plantes bénéficient naturellement du CO2 et de l’oxygène, essentiels à leur survie. En intérieur, aucun de ces éléments n’est présent. C’est le rôle des dispositifs hydroponiques d’assurer ces fonctions : extracteur et intracteur d’air gèrent le contrôle de la température et de la ventilation. En plus d’assurer le renouvellement d’air, la ventilation est un paramètre essentiel au bon fonctionnement d’un espace de culture. Les mouvements d’air facilitent les échanges entre le dioxyde de carbone (CO2), l’oxygène (O2) et les stomates et élargissent la structure végétale. Ils sont assurés par des ventilateurs ou des brasseurs, que l’on dirige directement sur les plantes de manière homogène et progressive.

Comment fonctionne un contrôleur de ventilation ?

Ces appareils brassent l’air environnant pour garder une température stable. La sonde, d’une portée d’environ 3 mètres, se place au centre de votre jardin, permettant le déclenchement de la ventilation lorsque la température ambiante deviendra supérieure à la consigne de départ. Deux potentiomètres en façade assurent le réglage de la température et de la vitesse. Le tout de manière progressive et régulière afin de ne pas perturber les cycles des plantes.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *