Les essais comparatifs des sols et substrats en hydroponie

Le choix du support de culture est une étape capitale du processus de pousse des végétaux. En fonction du résultat attendu, on optera pour un substrat plus ou moins enrichi en matières organiques.

Quel support pour quel végétal ?

Terreaux, billes d’argile, fibres de coco, bouturage… Aucun de ces substrats n’est semblable à l’autre en hydroponie.

  • Terres et terreaux : pour les débutants, c’est souvent le meilleur choix. Texture, rétention d’eau, drainage, teneur minimale en nutriments, Il convient à bon nombre de végétaux. Il est enrichi si besoin est, en matières organiques qui possèdent une teneur élevée en azote.
  • Billes d’argile : le substrat le plus couramment utilisé dans les systèmes de culture hydroponique. Utilisé dans des pots panier, il convient aux amateurs comme aux professionnels.
  • Le feutre horticole s’utilise surtout pour les murs végétaux (cultures verticales).
  • La laine de roche est recommandée pour la culture des fleurs et des produits alimentaires : rosiers, gerbera, tomates, concombres en raison de ses capacités d’aération et de transfert d’humidité.
  • Fibres de coco : sec et très léger, le coco est un substitut inerte, biodégradable et assez bon marché. Son principal atout est d’être réutilisable et dénué de parasites. C’est le substrat de référence pour la culture passive (qui utilise le substrat pour acheminer l’eau) et des plantes comme le Laurier Rose.
  • La sphaigne du Chili est le substrat des orchidées, des murs végétaux et des plantes carnivores. Cette mousse biodégradable possède une très forte capacité de rétention d’eau et ne nécessite presque pas d’arrosage. Isolante, elle protège les plantes des changements de températures.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *