Pourquoi contrôler le CO2 d’une culture hydroponique ?

Les plantes ont besoin de CO2 pour leur croissance, et elles puisent celui-ci dans l’atmosphère ambiante en utilisant l’énergie lumineuse lors de la photosynthèse. La culture hydroponique s’applique à recréer les conditions de l’extérieur en intérieur, et elle permet également de mieux contrôler la croissance des plantes, en gérant et optimisant l’apport de certains éléments essentiels, tel que le CO2.

Le CO2 et la culture

Produit lors de la photosynthèse, le CO2 est une des « matières premières » nécessaires à la croissance et au développement des plantes, et nous savons grâce à de nombreuses études que l’apport d’un surplus de CO2 permet de doper la croissance des plantes, en leur permettant une meilleure assimilation du carbone. Cependant, la teneur en CO2 de l’atmosphère étant inférieure à 1 %, la culture hydroponique utilise couramment des systèmes pour diffuser de façon contrôlée du CO2.

Le contrôle du CO2 en hydroponie

L’hydroponie se pratique principalement en intérieur, et c’est pour cela que nous devons prendre des précautions lors de l’utilisation du CO2, car celui-ci n’est pas directement toxique, mais peut causer somnolence, nausées et malaises. De plus, son surdosage peut également être nocif pour les plantes. Il faut donc veiller à leur fournir leur CO2 quand elles en ont besoin, et dans des quantités qu’elles sont capables d’assimiler, d’où la nécessité du contrôle du CO2. En culture hydroponique, la période d’éclairage constitue le meilleur moment pour fournir du CO2 aux plantes, car c’est le moment où se produit la photosynthèse.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *