Quelle est l’utilité du bulleur en hydroponie ?

Alors que les amateurs du hors-sol et plus précisément de la culture hydroponique comptent aujourd’hui les avantages conférés par cette spécialité du jardinage, beaucoup sont ceux qui oublient d’intégrer à leur arsenal un outil essentiel : le bulleur. Retour sur les avantages qu’il procure et les risques auxquels on s’expose si l’on n’y recourt pas.

Une utilité évidente

Le bulleur est un outil indispensable à l’aération de la solution qui irrigue les substrats sur lesquels sont pratiquées les cultures hydroponiques. L’oxygénation, qui s’opère de manière très imparfaite malgré la circulation continue des fluides, est ramenée à un niveau acceptable de façon mécanique par cet appareil peu encombrant. Un intérêt non négligeable du dispositif est de prévenir l’asphyxie racinaire qui menace certains plants fragiles, plus habitués à une réserve de minéraux naturellement présents dans le sol, lequel est oxygéné en permanence par les eaux d’infiltration. L’idée est donc de reproduire artificiellement cette oxygénation en apportant directement à la plante les ressources dont elle a besoin.

Les idées reçues à éviter

Deux clichés subsistent concernant l’emploi d’un bulleur en culture hydroponique. Certains diront qu’il est inutile d’ajouter de l’oxygène à la circulation aqueuse alors même que leur support est menacé par la stagnation de l’eau et son appauvrissement en nutriments. D’autres argueront que des arrosages manuels répétés suffiront à pallier le manque de mobilité des couches d’eau. Mais dans ce cas, il faut procéder à plusieurs arrosages par jour et par nuit. Dans ces conditions, une installation comme notre produit répond à ce problème.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *