Serre chauffante ou non chauffante pour une culture hydroponique ?

La culture hydroponique consiste à cultiver des plantes sur un support constitué, en grande partie, d’eau. Elle est, généralement, faite sous serre, pour mieux contrôler les paramètres atmosphériques. Nécessite-t-elle, pour autant, une serre chauffante ?

La culture hydroponique en général

Développée par les chercheurs, elle se fait sur un substrat adapté, est capable de retenir l’eau et les éléments indispensables aux plantes. Celles-ci satisfont leurs besoins et se développent, à l’abri des aléas tels que la sécheresse, les vents violents, l’ensoleillement excessif… La culture hydroponique sous serre non chauffante ou chauffante concerne, principalement, les plantes horticoles : tomates, concombres, piments, épinards, carottes, choux, etc.

Les serres en culture hydroponique

Les serres sont utilisées pour créer un microclimat favorable au développement des plantes. Elles permettent, notamment, de contrôler les températures (maintenues à leur optimum), ainsi que d’autres paramètres climatiques (humidité, vent, rayonnement…). Lorsque la saison le permet, la serre non chauffante suffit à maintenir les conditions idéales à l’épanouissement des plantes.

La culture hydroponique en serre chauffante

Il n’est, en principe, pas nécessaire d’avoir recours à une serre chauffante pour une culture hydroponique. Toutefois, elle peut devenir indispensable lorsque les températures baissent (en hiver) et que les plantes ont besoin de chaleur. Par ailleurs, ce type de serres peut servir, lorsqu’on prépare une pépinière ou des boutures. En maintenant la température et l’humidité optimales, on a plus de chance de réussir ces opérations, que sous une serre non chauffante.
On trouve, dans le commerce, des serres de dimensions variables.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *